Kafé Shahor Hazak

Bonjour à tous. Cette semaine, j’emmène avec moi le secret numéro 2 de votre intégration après l’oulpan. En Israël, il fait partie des incontournables, j’ai nommé le  קפה.

C’est en décrochant mon premier petit boulot de serveuse , en hébreu s’il vous plaît, que j’ai découvert le secret:   travailler et ne rien comprendre est la panacée de l’apprentissage. Les cours que je suis à l’oulpan m’ont donné l’audace manquant pour me lancer dans le monde du travail. Après quelques semaines, j’ai ressenti l’urgence de combler l’écart entre mon cahier et le monde réel. Car l’oulpan est parfait pour celui qui aime apprendre sans eau trouble. Or, je rappelle qu’on veut une intégration rapide et efficace alors au travail.

Les premiers jours ? Toutes les graines de café du monde n’auraient pas suffit à me secourir. Sachez qu’en Israël on ne badine pas avec le café. On le veut  רותח (bouillant), dans un  כוס זכוכית (verre en verre) , mais très חשוב: le lait de soja וקרים בנפרד (à part et froid !). Malheur si on se trompe.

Au delà de tout ça, ce qui me frappe le plus, c’est la rapidité qui est exigée dans tout et pour tout. Ce pays qui prononce רגע, שנייה ou סבלנות comme bonjour, n’a aucune patience quand il s’agit d’exécuter une tâche. Je commence à comprendre qu’ici le temps est un sablier précieux et qu’ainsi tout doit être exclusif et délectable. Nul besoin de le prendre personnellement. En revanche, il faut savoir faire preuve de bienveillance avec soi-même. Et ma collègue de s’amuser : « tu crois que tu peux rattraper 18 ans de parcours en 3 ans ? l’hébreu ca viendra ne t’inquiète pas ». Pas faux.

Du coup avec tout mon soulagement, j’apprends et m’efforce de fréquenter des israéliens,  d’exploiter mon oulpan, et de préparer ledit jus. J’ai arrêté de me plaindre, car ce n’est pas très local et je regarde avec admiration ces jeunes partir à l’armée, mes copines de classe tout âge confondu, se battre côte à côté pour sortir du labyrinthe des אותיות, tous animés par la même volonté de se faire une place ici…

L’étau se resserre. Plus que deux petits mois de cours d’hébreu. Voilà alors le précieux sésame: oser sauter. L’oulpan est notre moniteur, il nous accompagne et nous rassure. Mais le job en hébreu est l’impulsion dans le vide: nécessaire et obligatoire pour réussir.

Pour aujourd’hui, je vous offre l’expression : חי בסרט (vivre dans un film). Le vrai Israël ne se regarde pas dans un prisme. Il se prépare, se vit et se déguste à la manière du meilleur café. חברים לחיים !!

Mots de vocabulaire

קפה שחור חזק / Café noir fort (café turc) /Kafé shahor hazak

רותח / Bouillant / Rotéa’h

כוס זכוכית / Verre en verre / Kos zehouhit

חשוב /Important/ Hashouv

קרים בנפרד /froid et séparement / Karim Bénifrad

רגע / Un moment (Attends un moment) / Réga

שנייה / Une seconde / Shni’a

סבלנות / Patience / Savlanout

אותיות /Lettres / Otiot

חי בסרט / Vis dans un film / Hai Beseret

חברים לחיים / Amis pour la vie / Havérim lahaim